Recherche

BONJOUR ET BIENVENUE
chez Onze Octobre…

Le premier café – pensé 100 % en ligne – pour les femmes qui sont touchées par une maladie chronique et qui veulent être (plus) heureuses ! Parce que oui, contrairement à ce que l’on pense souvent, on peut être malade ET heureuse !

Je me présente, Nolwenn Marchal. C’est moi qui ai eu l’idée de créer ce café en ligne. Un café chaleureux, où l’on va pouvoir se retrouver pour parler de notre vie avec la maladie, réfléchir à notre bonheur… Mais ici en ligne, afin que l’on puisse y venir peu importe où l’on se trouve !

Pourquoi cette idée ?

Parce qu’il y a 11 ans, on m’a moi aussi diagnostiqué une maladie chronique, une maladie qui détruit les articulations et qui ne se guérit pas. J’allais alors avoir tout juste 24 ans. Et ce dont j’avais le plus besoin, c’était que l’on me dise que j’allais pouvoir être heureuse quand même, et surtout, que l’on me montre comment faire. Mais ce n’est pas du tout ce que j’ai trouvé ! Je n’ai trouvé que des choses déprimantes, comme si tout était fini pour moi. Et j’ai donc dû me débrouiller seule…

Mais il y a une chose que je me suis alors promise, c’est que si, un jour, j’arrivais effectivement à être heureuse, j’essaierais d’aider les autres à l’être aussi.

Je créerais ce que j’aurais aimé trouver : un endroit positif et plein d’espoir, qui montre que la vie peut être belle même quand on est malade. Un endroit où l’on pourrait discuter et se serrer les coudes entre personnes qui partagent les mêmes espoirs et les mêmes difficultés. Où l’on pourrait aussi trouver des outils pour rebondir, pour se sentir à nouveau vivante ! Aujourd’hui, je suis heureuse, après des années et des années de recherches, et cet endroit donc, le voici ! Prête pour une visite guidée ?

Nolwenn Marchal, fondatrice Onze Octobre
Le club des femmes qui ont une maladie chronique © Onze Octobre
Inspiration déco velours © Café Onze Octobre

VISITE GUIDÉE

Il était important pour moi de créer cet endroit en ligne, afin que l’on puisse toutes y accéder, peu importe où l’on vit, peu importe si l’on peut se déplacer ou non. Mais je ne voulais pas que ce soit “juste” un site internet. Je voulais que ce soit un vrai lieu chaleureux et convivial. Je l’ai donc imaginé, non pas comme un site classique, mais comme un café dans lequel vous pourriez entrer, vous asseoir, discuter, lire, poser vos questions, apprendre de nouvelles choses, et même vous faire belle ! Après avoir poussé la porte d’entrée, vous trouverez donc…

Et parce qu’il est essentiel que la recherche continue…

Une emplette = un don

Chaque fois que vous investirez dans un produit de la librairie ou de l’échoppe, vous investirez certes en vous et en votre bien-être, et vous soutiendrez le développement du café. Mais vous contribuerez aussi à la recherche sur les maladies chroniques (et donc à l’amélioration de nos traitements), puisque je reverserai 5 % de tous vos achats à des projets de recherche !

À ce jour, j’ai déjà pu reverser 5 353 francs suisses à l’hôpital universitaire de Lausanne, grâce à une collecte de fonds que j’ai organisée début 2019. Et je suis sûre qu’ensemble, nous parviendrons à déplacer encore plus de montagnes !

Rejoins la communauté des femmes malades et heureuses © Onze Octobre

DEVENEZ VIP !

Inscrivez-vous ! Et je vous enverrai toutes les nouveautés en avant-première mais aussi des pensées inspirantes, des défis ensoleillés… Vous pourrez également participer, en coulisses, à la préparation des nouveaux sujets et à la création des guides et collections !

Onze Octobre : pour les femmes qui veulent être (plus) heureuses malgré leurs maladies chroniques et/ou leurs handicaps
Vous vous demandez peut-être...

Pourquoi ce nom : Onze Octobre ?

En fait, le 11 octobre, c’est la date à laquelle, il y a 11 ans, les médecins ont commencé à envisager que j’étais malade. Et si aujourd’hui j’ai choisi cette date symbole, c’est pour que, dans vos moments difficiles, vous repensiez à mon histoire.

Vous vous rappeliez que moi aussi je suis passée par là mais que j’ai réussi à me relever et à être heureuse. Et que si j’ai réussi, vous le pouvez aussi !

Je ne dis pas ça pour vous culpabiliser si vous n’en êtes pas là. Mais au contraire pour vous donner de l’espoir. Car je suis convaincue qu’avec le temps et avec les bons outils, vous pouvez, vous aussi, trouver, au fond de vous, toute la force qu’il faut pour avancer et être heureuse, malgré la maladie et le handicap. Parce que cette force, nous l’avons toutes ! Et tout comme j’ai voulu le montrer avec ce logo, nous pouvons toutes l’utiliser pour rayonner et fleurir à nouveau. Pour transformer le pire en opportunité vers le meilleur !

Faites-moi confiance : rien n’est jamais fini avant la fin, rien n’est jamais perdu !

On se retrouve au Café Causette
pour en discuter ?